La Loge et l’Initiation

Ce texte est un document remis par une Loge à ses
candidats et ne témoigne donc, malgré le fait qu’il puisse être adopté
par nombre d’autres, que de la pratique d’une Loge particulière.

« L’Initiation s’est donné pour but de percer le mystère qui nous
entoure : mystère de la vie et de la mort, mystère des forces qui sont
en nous et autour de nous, mystère des intelligences supérieures, des
sources vivifiantes où s’abreuve l’âme des penseurs, des philosophes,
des inspirés, mystère de notre évolution. »
C’est ainsi que “Le
Kybalion” définit l’initiation.

Pour y avoir accès, trois conditions s’imposent :
1° le postulant doit en manifester le désir,
2° l’initiation ne peut être conférée que par un rituel approprié fondé
sur une symbolique particulière,
3° le cadre où elle est dispensée doit relever de structures conformes à
la Tradition.

La Franc-Maçonnerie constitue l’une des voies initiatiques
occidentales. En tant que telle, elle s’avère nécessairement discrète et
ne procède à son recrutement qu’avec une extrême prudence.

L’expérience maçonnique n’entretient aucun rapport avec un
apprentissage de nature scolaire : elle ne repose que sur le “vécu” de
chacun de ses membres. Selon l’ancienne formule d’Aristote, il ne s’agit
pas d’apprendre (au sens rationnel), mais d’éprouver.

La Franc-Maçonnerie a divisé le cheminement initiatique en plusieurs
grades qui sont autant de jalons de la quête individuelle de ses
adhérents.

Dans la Loge ***, seuls ont accès à la qualité de membres des hommes
probes et libres, civilement majeurs.

La Loge est souveraine, comme toutes les Loges qui composent l’organe
administratif faîtier auquel elle appartient.

Les membres de la Loge doivent participer à toutes les Tenues
(c’est-à-dire aux réunions) qui se déroulent 2 fois par mois, de
septembre à juin, le soir.

La Franc-Maçonnerie en général et la Loge maçonnique en particulier
n’offrent aucun avantage matériel à leurs membres. Ceux-ci sont libres
de se retirer de l’association quand ils le désirent et sans avoir à en
rendre compte à qui que ce soit.

La Loge *** travaille à la gloire du Grand Architecte de l’Univers
mais n’exige de ses membres aucune appartenance à une Eglise. Elle est
en outre totalement apolitique et ne traite que d’objets d’ordre
initiatique. Héritiers spirituels des bâtisseurs de cathédrales du moyen âge, les
Francs-Maçons entendent élever – par leur participation active – ce
qu’ils nomment le Temple idéal de l’humanité.