Pourquoi le symbolisme ?

par le F:. J. H., passé G:. M:.

Héritiers spirituels des bâtisseurs de cathédrales du moyen âge, les
Francs-Maçons entendent élever – par leur participation active – ce
qu’ils nomment le Temple idéal de l’humanité.

Une telle entreprise – à jamais inachevée – suppose à la base un
effort constant de la part de chaque Franc-Maçon dans la quête de la
Vérité qu’il est appelé à chercher d’abord en lui-même.

Chacun des membres de cette société discrète – trop souvent qualifiée
à tort de secrète – entreprend cette démarche spirituelle en toute
liberté, à l’écart des dogmes politiques, religieux et philosophiques.

Voilà pourquoi les Francs-Maçons grossissent les rangs des défenseurs
les plus acharnés de la liberté individuelle et de la tolérance.

Chaque
Franc-Maçon se considère comme une pierre de l’édifice qu’il contribue à
élever. L’initiation maçonnique lui donne les moyens de concrétiser cet
idéal, entre autres par les outils et les symboles qui lui sont
présentés: maillet, ciseau, équerre, compas, etc.

La Franc-Maçonnerie
est une société initiatique dont le symbolisme est essentiellement
emprunté à l’art de bâtir. Le Franc-Maçon est franc parce que libre et
maçon parce que constructeur.

« La Franc-Maçonnerie, écrit Richard Dupuy, n’est ni une armée, ni
une Eglise, ni un culte, ni un parti. Elle n’est qu’une méthode au
service de l’homme, méthode d’accès par la Connaissance à la liberté,
méthode d’accès à la Connaissance par le travail.»